aigremoine


aigremoine

aigremoine [ ɛgrəmwan ] n. f.
XIIIe; lat. agrimonia, altér. du gr. agremônê
Bot. Plante herbacée (rosacées) des prés et des bois, à fleurs jaunes et fruits à crochets adhérents.

aigremoine nom féminin (latin agermonia, du grec argemônê, pavot, avec influence de aigre) Herbe (rosacée) aux fleurs jaunes en grappe et fruits hérissés de crochets.

⇒AIGREMOINE, subst. fém.
BOT. Espèce de plante appartenant à la famille des Rosacées et ayant pour type l'Aigremoine eupatoire, herbacée, vivace, à feuilles composées, fleurs jaunes en épis, fruits hérissés de pointes, répandues dans les prés et les bois, utilisée en médecine pour ses propriétés astringentes, toniques. Tisane d'aigremoine :
1. Et, au carrefour poudreux, parmi les avoines,
Les menthes, les chicorées, les aigremoines,
Se dresse un grand Christ...
F. JAMMES, Clairières dans le ciel, 1906, p. 157.
2. ... l'Aigremoine (Agrimonia Eupatoria) dont le fruit, akène garni à son sommet d'une collerette de poils raides et crochus, se fixe fréquemment aux vêtements.
PLANTEFOL, Cours de botanique et de biologie végétale, t. 2, 1931, p. 371.
3. L'inflammation s'élargit tout autour de sa bouche [de Jacquou]. Le bord des yeux devint sanglant.
— Arrête-toi, dit Barbe, calme ton sang (...)
— Voilà, dit-il, ma vieille que, pour la première fois je ne me commande plus (...)
— Tu devrais prendre du dépuratif (...) Barbe lui fit de la tisane d'aigremoine. Au bout de quelques jours, il était guéri. On revoyait son visage de terre.
J. GIONO, Que ma joie demeure, 1935, p. 357.
4. ... Jean avait transplanté (...) les grands épis de l'aigremoine eupatoire...
COLETTE, Gigi, 1944, p. 114.
Prononc. :[]. GATTEL 1841 note déjà la prononc. mod. LAND. 1834 transcrit encore la finale : -moène (= []).
Étymol. ET HIST. — XIIe s. bot. « agrimonia eupa toria L. » (Médicinaire liégeois du XIIIe s., éd. Haust, p. 120 et 118 ds Fr. mod., t. 21, p. 217 : A palesien, prens... betoine et agremoine [...] Alla dolour des lombres, prens aigremoine).
Corruption d'apr. aigre, de aigremoine, empr. au lat. argemonia (lui-même empr. au gr. « sorte de pavot », plante médicinale). Déjà en lat. var. argimonia et par métathèse (peut-être avec influence de ager) agrimonia et acrimonia par rapprochement avec acrimonia (dér. de acer, voir aigre) « substance, suc âpre de certaines plantes (à vertu parfois thérapeutique) », cf. THEOD. PRISC., Log., 99 ds TLL s.v. acrimonia, 431, 68 : his [...] omnia acrimonia profuerunt; pour les différentes formes de argemonia voir TLL et ANDRÉ Bot. 1956, s.v. argemonia.
STAT. — Fréq. abs. litt. :3.
BBG. — ALEX. 1768. — BÉL. 1957. — BOUILLET 1859. — BOISS.8. — FOURNIER (P.). Les Quatre flores de la France. 1961. — Lar. méd. 1970. — LITTRÉ-ROBIN 1865. — Mots rares 1965. — NYSTEN 1814-20. — PRÉV. 1755. — PRIVAT-FOC. 1870.

aigremoine [ɛgʀəmwan] n. f.
ÉTYM. XIIIe; altér., d'après aigre, de agremoine, du lat. agrimonia, déformation de argimonia, argemonia, du grec argemônê « sorte de pavot ».
Bot. Plante herbacée, vivace, indigène (Rosacées), à fleurs jaunes en épis, que l'on trouve dans les prés et les bois. || L'aigremoine est employée comme astringent. || Une tisane d'aigremoine.
tableau Noms de remèdes.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Aigremoine — eupatoire Aigremoine eupatoire …   Wikipédia en Français

  • aigremoine — AIGREMOINE. s. f. Sorte d herbe médicinale. Tisane d aigremoine …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • aigremoine — AIGREMOINE. s. f. Sorte d herbe medecinale. Ptisane d aigremoine …   Dictionnaire de l'Académie française

  • aigremoine — Aigremoine, Eupatorium, Hepatitis, vel Hepatorium …   Thresor de la langue françoyse

  • aigremoine — (è gre moi n ) s. f. Terme de botanique. Nom d un genre de la famille des rosacées ; le type de ce genre, aigremoine eupatoire, est appelé plus particulièrement aigremoine. HISTORIQUE    XVIe s. •   On corrobore les entrailles avec les… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • AIGREMOINE — s. f. T. de Botan. Plante de la famille des Rosacées, à fleurs jaunes disposées en épis, et à feuilles ailées. On emploie l aigremoine en gargarisme contre les maux de gorge …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • AIGREMOINE — n. f. T. de Botanique Plante de la famille des Rosacées, à fleurs jaunes disposées en épis et à feuilles ailées. On emploie l’aigremoine en gargarisme contre les maux de gorge …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • Aigremoine Eupatoire — Aigremoine eupatoire …   Wikipédia en Français

  • AIGREMOINE EUPATOIRE — Herbe commune, l’aigremoine (Agrimonia eupatoria L., de la famille des rosacées) a joui d’une très grande réputation dans le passé. On en faisait le spécifique des maladies chroniques du foie, indication oubliée de nos jours mais qui mériterait… …   Encyclopédie Universelle

  • Aigremoine eupatoire — Aigremoine eupatoire …   Wikipédia en Français